Lyon, née de la lumière : un spectacle unique en son genre du 22 octobre au 11 novembre 2020

Avec une projection à 360 degrés d’images, de lumières, sur une composition musicale originale, qui accompagnent l’histoire des premiers chrétiens de Lyon jouée par plus de 80 acteurs et figurants, ce spectacle marquera les esprits. Des scénographies multimédias domptent le son, l’image monumentale et les effets spéciaux des plus innovants. En somme, c’est dans un véritable séisme de lumière que l’édifice médiéval, magnifiquement restauré, révèle ses inestimables joyaux.

Note d’intention du metteur en scène, Damien Fontaine :

«Lyon, née de la Lumière » : pour la première fois, la Cathédrale St Jean accueille en son intérieur un spectacle immersif, articulé autour d’images monumentales, toutes en illusions d’optiques, en interaction avec le jeu de nombreux figurants et artistes.

Ce type de scénographie, alliant projections en trompe l’œil, éclairages dynamiques, effets spéciaux, dans le prolongement direct de nombreuses interventions scéniques, est un événement sans réel précédent au cœur d’un édifice religieux.

Il s’inscrit certes dans la continuité de ce qui a par exemple déjà été initié en 2019 dans la Basilique de Domremy avec le spectacle «Jeanne d’Arc» (prix de la meilleure réalisation audiovisuelle au salon Heavent à Paris), mais en repousse ici encore plus loin les limites, avec de surcroît une thématique propre à la ville de Lyon et ses lointaines origines : en l’occurrence la période de l’Antiquité, où la ville naît dans l’effervescence de croyances plurielles issues du panthéon gallo-romain, dans l’idolâtrie des dieux païens, mais aussi dans la foi des tout premiers chrétiens venus d’Orient… Un amour impossible va alors venir tout bouleverser : celui de la jeune Sarah pour Lucius, le fils du légat de l’empereur romain. »

Pour en savoir plus