Monseigneur Olivier de Germay sur les pas du Pape en Irak

Monseigneur Olivier de Germay (archevêque de Lyon) et Monseigneur Najeeb (archevêque chaldéen de Mossoul) célébrant la messe dans les ruines de l’église chaldéenne Al-Tahira, profanée par daesh. 1/09/2021

 

Du 28 août au 2 septembre, Monseigneur Olivier de Germay, archevêque de Lyon et président de la Fondation Saint-Irénée, Etienne Piquet-Gauthier, directeur de la Fondation Saint-Irénée, Marie-Ange Denoyel, responsable du jumelage Lyon-Mossoul, Pascal Maguesyan, responsable de l’association Mesopotamia, Jean-Baptiste Cocagne pour RCF et Christophe Ravinet, responsable communication du diocèse, se sont rendus en Irak et plus précisément dans le Kurdistan Irakien, dans les villes d’Erbil, de Qaraqosh et de Mossoul, mais également dans la plaine de Ninive où la Fondation soutient la réhabilitation de l’oliveraie yézidie de Bahzani. Après le voyage du Pape en Irak en mars 2021, c’est au tour de l’archevêque de Lyon et de la Fondation Saint-Irénée de porter un message d’espoir pour les populations éprouvées par des années de guerre, de déplacements et de destruction.

Dans les rues des villes en ruine, des initiatives renaissent de dessous les gravas pour commencer la reconstruction. La Fondation Saint-Irénée et l’association Mesopotamia entament une nouvelle page du jumelage, qui a son commencement s’axait surtout autour d’aides d’urgence alimentaires, pour le logement ou pour se vêtir, puis sur l’éducation avec la construction d’écoles pour les populations déplacées. Aujourd’hui, l’heure est plutôt à la préservation et la reconstruction du patrimoine, si riche et si divers dans cette région : patrimoines chrétien, juif, yézidi et musulman s’articulent dans ces villes millénaires, berceaux de l’humanité.

Préserver ce patrimoine, c’est préserver notre Histoire à tous.

 

Pour écouter l’interview d’Etienne Piquet-Gauthier à propos du bilan du voyage, c’est ici :

 


Arrivé à la tête de l’évêché de Lyon en décembre 2020, Monseigneur Olivier de Germay a peu à peu découvert l’ensemble des initiatives du diocèse, notamment les jumelages. Le plus récent, celui liant Lyon à Mossoul, a été créé en 2014 lors de la première visite du Cardinal Barbarin à Qaraqosh, Alqosh et Erbil. Le jumelage a été tristement actif en raison de l’avancée de daesh dans les terres kurdes irakiennes, qui accueillent en leur sein un nombre important de chrétiens, de yézidis et d’autres minorités.

Pour en savoir plus sur le jumelage, découvrez le site internet du jumelage ou notre page récapitulant tous les projets menés.