La Maison des Familles se déploie à Roanne

Fédération La Maison des Familles

Mars 2016. Le Pape François lance un appel vibrant à prendre soin des couples et des familles dans Amoris Laetitia (La Joie de l’Amour) n° 246 : « Voilà pourquoi notre tâche pastorale la plus importante envers les familles est-elle de renforcer l’amour et d’aider à guérir les blessures »

L’urgence de cet appel se mesure d’autant mieux quand on regarde les données sur l’état de la famille dans notre pays : chaque année en France, ce sont 250 000 couples qui se séparent, dont la moitié avant 10 ans de mariage. Le nombre des familles monoparentales atteint aujourd’hui les 2 millions, soit 2,5 fois plus qu’en 1968. Derrière ces chiffres se cachent bien entendu des milliers d’histoires personnelles, d’adultes et d’enfants marqués par les conséquences de ces ruptures relationnelles : perte d’estime de soi, isolement relationnel, aggravation des difficultés éducatives… Ces ruptures sont aussi à la source de nombreuses précarités et représentent un coût économique et social pour la collectivité :

  • baisse de niveau de vie moyen de 20 % pour les femmes suite à une séparation
  • 90 000 logements (soit une ville comme Avignon) à construire chaque année, du seul fait des ruptures conjugales
  • 9 mois de retard scolaire en moyenne pour les enfants concernés, etc.

Cet appel du Pape François est venu confirmer l’intuition qui a conduit à la création de la Maison des Familles à Lyon, en 2013 encouragée par le diocèse de Lyon et la Fondation Saint-Irénée.

Installée en face de l’église Sainte-Blandine à Confluence, la Maison des Familles est devenue en quelques années un véritable lieu-ressources dédié à l’écoute et à l’accompagnement relationnel. La maison propose un accueil inconditionnel et développe une large panoplie de propositions, sous forme de consultations et d’ateliers, pour accompagner les personnes à tous les stades de leur vie affective et relationnelle : enfants, jeunes, couples en construction et plus expérimentés, parents de jeunes enfants et d’adolescents, parents isolés, seniors, personnes seules… Chaque année, plus de 600 couples et familles de toute l’agglomération bénéficient de ses services.

Chanda et Arnaud, qui habitent le quartier Perrache-Confluence, ont sollicité l’appui de la Maison des Familles à un moment où leur couple était en panne de communication. Ils témoignent « On a demandé l’aide d’un conseiller conjugal à l’arrivée de notre premier enfant. Ce changement de statut, de couple à parents, nous a perturbés. Nous n’arrivions plus à nous parler, on en arrivait presque à se détester, notre relation était dans l’impasse… L’accompagnement de la Maison des Famille nous a permis d’avancer, de renouer le dialogue et de retrouver la complicité du début. Pour la première fois, nous avons pu goûter le bonheur à trois, sans perdre de vue notre couple ! »

Forte de son succès, la Maison des Familles souhaite ouvrir une antenne à Roanne en 2021. Etienne Guibert, curé de la paroisse Saint-Paul-en-Roannais et Saint-Pierre-des-Mariniers, se réjouit de cette perspective : « Avec la fin du textile et de l’industrie de l’armement, la vie économique de Roanne vit une vraie mutation depuis plusieurs décennies. Les familles en pâtissent d’une manière particulière. Avec la Maison des Familles de Roanne, nous souhaitons nous rendre encore plus proches des habitants du Roannais et répondre à leur besoins à travers un accompagnement fraternel et professionnel.»

Le projet porte sur l’aménagement et l’équipement d’un local de 250 m2 situé en bordure du cœur de ville à proximité des écoles et bénéficiant d’une bonne visibilité. Le but est de décliner localement la recette qui a fait le succès du concept à Lyon : créer un lieu accueillant, vivant et chaleureux qui permettra de rendre visible et accessible à tous des services professionnels pour prendre soin de sa vie de couple et de famille.

 

Le projet a reçu le Prix de la Fondation Saint-Irénée 2019 remis par Valérie Poinsot, administratrice de la fondation, à l’occasion des Entretiens de Valpré le 15 novembre.

Année de financement :